He for She, atelier égalité des genres

Le programme « Ethical Fashion Initiative », engagé dans le mouvement HeforShe, a organisé un atelier genre « égalité entre les genres » à Bobo-Dioulasso le 29 Juin 2021 de 9h à 12h.

Le programme « Ethical Fashion Initiative » a rejoint le mouvement HeforShe en 2019. HeForShe est une invitation pour les hommes et les personnes de tous genres à se montrer solidaires des femmes pour créer une force audacieuse, visible et unie pour l’égalité des sexes.

Dès lors, le programme « Initiative Mode Ethique » a redoublé son engagement de manière plus active dans la promotion des droits des femmes en commençant par leurs droits économiques et sociaux. Au Burkina Faso, cet engagement se manifeste au quotidien à travers les activités menées au sein des communautés d’artisans et l’accent mis sur l’autonomisation socioéconomique des femmes.

A Bobo Dioulasso, capitale économique du pays, ce fut 86 personnes dont 23 hommes qui ont pris part à la session.

La session a débuté avec une sensibilisation sur ce que signifie égalité dans l’expression « égalité entre les genres ». La discussion s’articulait autour de la situation de la femme au Burkina Faso ainsi que les stéréotypes auxquelles elles sont confrontées, les écarts entre hommes et femmes en matière de droit, la séparation systématique des rôles dans le ménage, les tâches socialement attribuées aux femmes au Burkina Faso mais qui sont pratiquées ailleurs par des hommes également et celles attribuées d’ordinaire aux hommes au Burkina Faso mais qui sont pratiquées ailleurs par des femmes.

Ensuite, afin de briser les tabous et mieux aborder la thématique, des jeux entre hommes et femmes furent organisés. Ces jeux consistaient à échanger les rôles entre les deux genres afin de mettre les uns faces aux réalités des autres. Une compétition a donc été initiée pour détendre l’atmosphère et mieux faire passer le message. C’est ainsi que femmes et les hommes furent opposées sur la mécanique-vélo, une tâche habituellement exécutée par des hommes avant de compétir à l’exercice du transport de l’eau sur la tête, une pratique courante pour les femmes Burkinabè. Les résultats ont été satisfaisant et ont permis de bien argumenter sur la thématique de l’« égalité entre les genres ». Le but de cette approche était d’amener chacun à prendre conscience de la lourdeur des tâches socialement attribuées à l’autre par la société et les traditions. L’objectif étant de susciter de la compassion des uns envers les autres et montrer que la complémentarité entre homme et femme est un idéal à rechercher pour une vie épanouie dans le ménage et dans la communauté.

La session s’est poursuivie avec des travaux de groupes constitués de femmes et d’hommes et encadrés par des bénévoles issues de la communauté, également bénéficiaires de la session, à travers leur implication dans la coordination de l’activité.

En bref, en utilisant des jeux, on peut défier les tabous, impacter positivement nos communautés tout en conservant les valeurs Africaines.

Découvrez plus d’images de cet évènement sur la page Facebook. https://www.facebook.com/media/set/?vanity=giecabes&set=a.1909896162498253